Louise « a deux bras, deux jambes, des bonnes grosses joues et un chromosome en plus ». Tel est le message posté sur Facebook par Caroline Boudet, sa maman de 36 ans, fatiguée et pour le moins en colère que nombre de gens « réduisent sa fille à sa maladie ». « Ce 47e chromosome n’est pas ce qu’elle EST, c’est ce qu’elle A. […] Ne dites pas Ils sont comme ci, ils sont comme ça. Non, « Ils » ont tous leur caractère, leur physique, leurs goûts, leur parcours. « Ils » sont aussi différents entre eux que vous l’êtes de votre voisin. »